Back to top

Ilot Sacré - zone Unesco

Avec ses rues piétonnes et ses nombreuses petites impasses, le quartier dit « Ilot sacré » constitue le cœur historique de Bruxelles autour de la Grand Place reconnue par l’Unesco. Toute cette partie de la ville est piétonne. La zone est délimitée par les rues de la Fourche, de la Montagne, de l’Ecuyer-Arenberg et le Marché aux Herbes. La structure de rues assez étroites témoigne de l’évolution du quartier au Moyen Âge. L’essentiel des constructions date des XVIIIe et XIXe siècle, au style évoquant le (néo)Baroque, le néo-Renaissance ou l’architecture industrielle fin-de-siècle.

Quartier Bourse - Saint-Nicolas - Marché aux Poulets

La rue du Marché aux Poulets prolonge la rue du Marché aux Herbes, il s’agit donc aussi d’une rue commerçante piétonne. L’architecture va d’ensembles (néo)Renaissance à l’architecture du XXe siècle, en passant par des immeubles Fin-de-Siècle. Les maisons de la rue de Tabora côté pair sont accolés à l’église Saint-Nicolas. Cette église romane, à deux pas de la Bourse, a plusieurs fois été réparée voire reconstruite jusqu’aux années 1950.

Rue de l’Ecuyer

En bordure de la zone dite Ilot Sacré, cette rue se prolonge dans la rue de l’Evêque vers De Brouckère et dans la rue d’Arenberg vers le Boulevard de l’Impératrice. Certains bâtiments ont été créés par des architectes de renom du début du XXe siècles comme Adrien Blomme ou Paul Hamesse. Nombreux commerces et établissements Horeca. Entrée nord des Galeries Royales Saint-Hubert.

Quai au Foin et Quai aux Pierres de Taille

Ancien quai di Commerce où le bassin à proximité du théâtre flamand, le KVS, rappelle l’activité portuaire. Sur certaines façades jadis industrielles apparaissent encore les poutres qui permettaient de hisser les marchandises aux étages à l’aide d’une poulie. Certaines constructions plus bourgeoises témoignent aussi du caractère jadis florissant du commerce maritime dans ce quartier.

Voir le KVS

Pages

S'abonner à Public